CICR: Communiqué de presse

 

Goma: des jeunes artistes marquent les 25 ans d’action humanitaire du CICR au Kivu

COMUNIQUE DE PRESSE

Ce samedi 17 août 2019 à la maison des jeunes à Goma, plus de 500 personnes ont eu l’occasion de voir l’action de la Croix-Rouge de la République démocratique du Congo (CRRDC) et du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) à travers les yeux des artistes congolais. Ces derniers ont présenté, à travers la musique, la comédie, le dessin et la peinture, des œuvres sur les 25 ans d’action humanitaire du CICR au Kivu.  

Au cours de cet évènement organisé en marge de la journée mondiale de l’aide humanitaire, 10 dessinateurs et peintres ont été honorés parmi près de 200 qui ont partagé leurs contributions. Les musiciens Dety Darba et Franck Issa ont présenté pour la première fois une chanson qu’ils ont composée pour saluer l’action du CICR

.
. Le comédien Mzee Mbukuli a, dans une pièce de théâtre, rendu hommage à la bravoure des nombreux volontaires de la Croix-Rouge de la RDC, qui sont très engagés dans les actions humanitaires en faveur des personnes affectés par les conflits armés et les violences au Nord-Kivu.  « Cette manifestation ne vise pas seulement à faire connaitre l’action humanitaire du CICR durant les 25 dernières années, mais surtout à saluer le courage et la résilience des populations du Kivu. Malgré toutes les souffrances et les violences auxquelles ils font face, les Congolais nous ont toujours impressionnés par leur capacité de reprendre leur vie et surmonter toute difficulté» a déclaré Carlos Batallas, chef de sous-délégation du CICR à Goma. . Depuis 25 ans, le CICR continue à réunir des milliers de personnes qui ont été séparées de leurs proches à cause du conflit armé, soigner les blessés de guerre, subvenir aux besoins essentiels en termes de nourriture et eau ainsi que sensibiliser les porteurs d’armes sur la nécessité de respecter les lois de la guerre et la dignité humaine. « Mais malgré tout cela, les besoins humanitaires ne font qu’augmenter au Nord-Kivu. Nous continuerons à agir, mais il est temps que ce cercle de violence contre les populations cesse » a indiqué Carlos Batallas.
Au cours de cette semaine, un deuxième évènement aura lieu dans la ville de Bukavu le 22 août au collège Alfajiri.

.

Crédit Photos : Wassy Kambale/CICR

Pour toutes informations complémentaires et programmation d’interviews sur place, contactez :
Wassy Kambale, agent communication CICR
Telephone: +243 817151830
E-mail: wkambalebahitirye@icrc.org

 

A lire aussi: Goma: Une justice pour les enfants; Accusé de vol simple, le jeune M. a été amené au Tribunal pour enfants où il a été gardé dans  l’Établissement de garde et de rééducation de l’État (EGEE)

Partager sur watsapp

Goma : la journée de l’enfant africain célébrée à travers des activités artistiques

Télécharger PDF

Plus de 150 enfants ont eu l’occasion de participer à des activités artistiques en marge de la commémoration de la journée de l’enfant africain à Goma, dans la province du Nord-Kivu.
Le 12 juin dernier à l’hôpital CBCA Ndosho et ce 14 juin au centre pour handicapés Shirika la Umoja, le Comité internationale de la Croix-Rouge (CICR) a organisé des séances de chants, poèmes, théâtre et dessins. Certaines de ces performances ont été exécutées par les enfants eux-mêmes qui, parmi eux, des blessés par arme et en situation de handicap, victimes de conflits armés à répétition dans la région.
« Par cet événement, nous avons voulu non seulement reconnaitre les droits de ces enfants mais surtout honorer leur résilience après les drames qu’ils ont vécus », a déclaré Carlos Batallas, chef de sous-délégation du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) à Goma. « Aujourd’hui, je n’ai pas vu des enfants malades devant moi mais des poètes, des chanteurs et des dessinateurs qui ne se laissent pas abattre par la maladie ». La journée de l’enfant africain, fêtée tous les 16 juin, a pour thème cette année : « l’action humanitaire en Afrique : les droits de l’enfant d’abord ». C’est pour rappeler les conséquences physique et psychologique que subissent les enfants lors des conflits armés et la nécessité d’une protection accrue.
Au Nord-Kivu, le CICR a plusieurs activités permettant de fournir une meilleure protection aux enfants. L’année dernière, 47 enfants ont été réunis avec leurs familles dont ils étaient séparés à la suite de conflits et plus de 500 enfants sortis des forces et groupes armés ont été sensibilisés entre autres sur les risques d’un nouveau recrutement.
Le CICR offre également un soutien psychosocial aux enfants victimes de violences ainsi que des soins chirurgicaux et de réadaptation physique aux blessés par arme.

Crédit Photos :Com. CICR.

Télécharger Communiqué de presse en PDF

Pour toutes informations complémentaires et programmation d’interviews sur place, contactez :
Wassy Kambale, agent communication CICR
Telephone: +243 817151830
E-mail: wkambalebahitirye@icrc.org

 

A lire aussi: Goma: Une justice pour les enfants; Accusé de vol simple, le jeune M. a été amené au Tribunal pour enfants où il a été gardé dans  l’Établissement de garde et de rééducation de l’État (EGEE)

Partager sur watsapp

CONTACTS