CICR: Communiqué de presse

 

Goma : la journée de l’enfant africain célébrée à travers des activités artistiques

Télécharger PDF

Plus de 150 enfants ont eu l’occasion de participer à des activités artistiques en marge de la commémoration de la journée de l’enfant africain à Goma, dans la province du Nord-Kivu.
Le 12 juin dernier à l’hôpital CBCA Ndosho et ce 14 juin au centre pour handicapés Shirika la Umoja, le Comité internationale de la Croix-Rouge (CICR) a organisé des séances de chants, poèmes, théâtre et dessins. Certaines de ces performances ont été exécutées par les enfants eux-mêmes qui, parmi eux, des blessés par arme et en situation de handicap, victimes de conflits armés à répétition dans la région.
« Par cet événement, nous avons voulu non seulement reconnaitre les droits de ces enfants mais surtout honorer leur résilience après les drames qu’ils ont vécus », a déclaré Carlos Batallas, chef de sous-délégation du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) à Goma. « Aujourd’hui, je n’ai pas vu des enfants malades devant moi mais des poètes, des chanteurs et des dessinateurs qui ne se laissent pas abattre par la maladie ». La journée de l’enfant africain, fêtée tous les 16 juin, a pour thème cette année : « l’action humanitaire en Afrique : les droits de l’enfant d’abord ». C’est pour rappeler les conséquences physique et psychologique que subissent les enfants lors des conflits armés et la nécessité d’une protection accrue.
Au Nord-Kivu, le CICR a plusieurs activités permettant de fournir une meilleure protection aux enfants. L’année dernière, 47 enfants ont été réunis avec leurs familles dont ils étaient séparés à la suite de conflits et plus de 500 enfants sortis des forces et groupes armés ont été sensibilisés entre autres sur les risques d’un nouveau recrutement.
Le CICR offre également un soutien psychosocial aux enfants victimes de violences ainsi que des soins chirurgicaux et de réadaptation physique aux blessés par arme.

Crédit Photos :Com. CICR.

Télécharger Communiqué de presse en PDF

Pour toutes informations complémentaires et programmation d’interviews sur place, contactez :
Wassy Kambale, agent communication CICR
Telephone: +243 817151830
E-mail: wkambalebahitirye@icrc.org

 

A lire aussi: Goma: Une justice pour les enfants; Accusé de vol simple, le jeune M. a été amené au Tribunal pour enfants où il a été gardé dans  l’Établissement de garde et de rééducation de l’État (EGEE)

 

 

 

 

 

 



Désormais terrain omnisport pour les Athlètes en situation d'handicap

 

Nord-Kivu : Inauguration du premier terrain omnisport pour les athlètes

en situation de handicap


Goma (CICR) – A partir de ce Vendredi 10 mai 2019, les athlètes en situation de handicap pourront pratiquer leurs sports sur un terrain qui répond aux normes internationales dans la ville de Goma, province du Nord-Kivu, dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC).

Cet ouvrage, le tout premier du genre dans la région, va être inauguré autour d’un match amical de basketball sur fauteuil roulant qui va opposer l’équipe nationale de la RDC à celle du Rwanda.

Les travaux de construction, qui ont duré 8 mois, ont été réalisés avec le soutien du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), en étroite collaboration avec le Ministère Provincial des Sports du Nord-Kivu et le Comité National Paralympique Congolais.

« Nous sommes heureux d’avoir accompagné ce projet jusqu’au bout. La pratique du sport est essentielle pour le bien-être de toute personne, et vivre avec un handicap ne doit jamais consister une entrave », affirme Carlos Batallas, chef de Sous-délégation du CICR à Goma. « Nous espérons que cet espace, accessible et viable, permettra aux congolais  et congolaise en situation de handicap de vivre leur vie de façon normale, de mieux s’entrainer, voire de présenter leur pays à des compétitions internationales ».

Le nouveau terrain a une capacité d’accueil de plus de 250 personnes et dispose de deux vestiaires ainsi que d’un dépôt. Outre le basketball sur fauteuil roulant, plusieurs autres disciplines sportives  paralympiques y seront pratiquées parmi lesquelles le goal ball, le sitting volleyball, le tennis de table, le boccia et le para-badminton.

Le projet fait partie du programme de réadaptation physique du CICR, et qui vise à assister les personnes en situation de handicap à mieux s’intégrer au sein de leur société. En 2018, dans le Nord-Kivu, le CICR a pris en charge les soins de réadaptation physique de plus de 400 personnes devenues handicapées majoritairement à la suite des conflits armés dans la région.

Communication CICR/Goma

A lire aussi: Lettre ouverte des Organisations de la Société civile environementale et des Droits de l'homme, adressée au Président Yoheri Museveni de l'Ouganda et Félix Tshisekedi de la RDC

  • Notre devise : « lorsqu’on est mieux informé ont est épargné de certains dérives et l’on s’achemine tout droit vers un changement harmonieux »


    CONTACTS

    ARCHIVES