ICCN-COPEVI

 

Convention sur la gestion de la pêche et des pêcheries au Lac Édouard entre L'ICCN et la COPEVI

La récente convention sur la gestion de la pêche et des pêcheries au Lac Édouard entre L'ICCN et la COPEVI,objet d'analyse ce lundi à Goma par les acteurs de la société civile environnementale,les responsables des pecheries,les représentant des habitants de Vitshumbi, Nyakakoma et Kyavinyonge, les organisations des femmes. organisée par le Réseau pour la conservation et la réhabilitation des écosystèmes forestiers CREF, cette réunion s'est inscrit dans la dynamique d'appropriation du contenu de l'accord.

En effet, après la signature de la convention, certains acteurs ont été réticents dont les membres des communautés riveraines du parc, d'après eux l'accord ne tient pas compte de leurs intérêts.

Les communautés riveraines ont affirmé ne pas avoir été consultées par les membres coopérateurs de la COPEVI lors des discussions ayant aboutit à la convention. Ils veulent avoir des éclaircissements sur l'appropriation des numéros de pêche par L'ICCN et la COPEVI, le contrat de sous traitance, le paiement de redevance annuelle par les ménages des pêcheurs.
Mr Pascal Muko, directeur de la Copevi a pris le temps pour décortiquer les points chauds actuellement sujet à pression et débats au sein de la population. Il a indiqué que la convention a été effective à l'issue d'une concertation avec les parties prenantes au profit des communautés.
Les zones d'ombres ont fait objet des réflexions en carrefours.
Les acteurs ont proposés les actions devant amener l'appropriation de la convention et diminuer les tensions

.

 

Cfr . TUVER WUNDI/Jonas BADERA

 

 

 

 

 



Les communautés locales de Kyakaba/Boloma en secteur Rwenzori et Buloloma en secteur Beni-Mbau obtiennent des concessions forestières

 

 

(

Deux arrêtés portant attribution des concessions forestières aux communautés locales en territoire de Beni, signés le 11 avril 2019 par le gouverneur du Nord-Kivu, ont été portés à la connaissance du public ce jeudi 13juin 2019, par le ministre provincial de l'environnement Olivier KAMUZINZI Mbonigaba  à travers un café de presse.
Le ministre Olivier a révélé qu'au Nord-Kivu, toute la procédure d'obtention d'une concession forestière par les communautés de Kyakaba/Boloma en secteur Rwenzori et Buloloma en secteur Beni-Mbau a été suivie pour arriver à la signature des arrêtés par le gouverneur de province.

Les exigences du code forestier ont permis au gouverneur de signer l'arrêté No 01/224/CAB/GP-NK/2019 et 01/225/CAB/GP-NK/2019 du 11/Avril/2019 et donné aux communautés concernées la jouissance de leurs droits sur les concessions respectives de 1300 ha et 2657,9ha.
Le peuple pygmée de Walikale a également reçu sa foret communautaire à Kisimbosa cha Makasa a indiqué le ministre.
L'acquisition de ces arrêtés pour le territoire de Beni a connu un accompagnement logistique et technique de  WWF (FONDS MONDIAL DE LA NATURE).

 

Cfr . TUVER WUNDI/Jonas BADERA

  • Notre devise : « lorsqu’on est mieux informé ont est épargné de certains dérives et l’on s’achemine tout droit vers un changement harmonieux »


    CONTACTS

    ARCHIVES