UNFPA: Formateurs

45 formateurs capacité par l’UNFPA sur la prise en charge des victimes des violences basées sur le genre

Cliqurez ici pour regarder la video

Madame Elise KAKAM la Cheffe de Bureau UNFPA Zone Est présente devant la presse les motivations de la formation qui se tient dans la salle de l’hôtel Ishango à Goma.

Pendant 10 jours 45 personnes participeront à une formation des formateurs sur la prise en charge des victimes des violences basées sur le genre. Cette formation des formateurs en cette question des populations est dispensée par de techniciens du Fond des Nation Unies pour la population (UNFPA). Chef de file du sous Cluster Violences Basée sur le Genre de la Communauté humanitaire en RDC.
Pour la Cruche Hebdo Alain Wandimoyi

Cette formation concerne les acteurs de lutte contre les violences basées sur le genre en République Démocratique du Congo.
Débuté le 09 mars 2020 les quarantaines participants tous spécialistes de gestion des cas des violences basé sur le genre venus du Nord, Sud Kivu, Kinshasa, Tanganyika, Kasaï Centrale et Kasaï Orientale sont en train d’être outillé à Goma.
Du déroulement de la formation  
Cette formation de formateur est axée sur le nouveaux module inter-agence de gestion des cas de violences basées sur le genre. Il sied de souligner que cette formation est programmée en deux étapes. On retient en passant qu’au cours de la première étape, tous les participants recevront des connaissances fondamentales pour la gestion des cas notamment.

45 participants homme et femme sont attentifs pour mieux assimilé les modules prévus sur la prise en charge des victimes de violences basé sur le genre.

Ils seront recyclés sur le concept de base de violence basé sur le genre, les principes directeurs et l’approche centrée sur les survivants, les étapes de la gestion des cas aux mariages précoces des adolescentes. A l’issue de cette phase intense de cinq jours, une évaluation permettra d’identifier des acteurs qui auront les capacités de former à leur tour tous les acteurs impliqués dans la lutte contre les violences basées sur le genre dans ladite province.
Ces dernier recevront un second module de formateurs des formateurs qui comme le premier est validé et mise en application par toutes les institutions et agences  réunis au sein du sous-groupe sectoriel de lutte contre  les violences basées sur le genre (sous-cluster VBG)
Pour la petite histoire       
Retenons qu’en 2019 et dans le cadre de renforcement des capacités des acteurs dans la réponse aux violences basés sur le genre, l’UNFPA, avait organisé des ateliers des formations des formateurs et celle des gestionnaires de cas dans différentes zones affectées disposant déjà d’un pool de formateurs des formateurs en gestion des cas dans chaque zone humanitaire de la République Démocratique du Congo.

Du déroulement de la formation, la facilitatrice note les attentes présentées par les participants

Pour le compte de l’ensemble du système des Nations Unies, le bureau pays de (l’UNFPA coordonne la réponse et la prévention des violences basées sur le genre à partir de quatre hubs (Carrefours) humanitaires qui essaient de mitiger les risques à travers les mécanismes communautaire de prévention.
Aussi cordonne-t-il avec le Ministère du Genre, Famille et Enfant et l’UNHCR (lead du group sectoriel Protection)
Les interventions d’atténuation des risques, de renforcement des mécanismes nationaux de réponse aux violences basées sur les genres en vue d’assurer l’approche de « contininum », entre l’action humanitaire et le développement.

REGARDER LA VIDEO

A lire aussi: Goma: Une justice pour les enfants; Accusé de vol simple, le jeune M. a été amené au Tribunal pour enfants où il a été gardé dans  l’Établissement de garde et de rééducation de l’État (EGEE)

Goma : la journée de l’enfant africain célébrée à travers des activités artistiques



 

 

 

  • Notre devise : « lorsqu’on est mieux informé ont est épargné de certains dérives et l’on s’achemine tout droit vers un changement harmonieux »


    CONTACTS

    ARCHIVES