Les FARDC:

Les FARDC déterminées à mettre hors d’état de nuire les groupes armés de hauts et moyens plateaux.

Pendant une visite d’inspection des opérations Sokola2 Sud Kivu, le commandant de la 33ème Région militaire vient de rehausser le moral des troupes engagées sur les terrains également aux communautés en déplacements à cause des opérations contre les groupes armés. Les FARDC sont déterminées à stabiliser et pacifier cette région militaire contre l’activisme des groupes armés qui tentent d’occuper certains villages.

Lors d’une visite effectuée à Minembwe pour l’inspection de troupe et réconfort de la population de cette localité du territoire de Fizi au Sud Kivu, ceci après la dernière intervention des FARDC contre les Maϊ maϊ :

« Le commandement de la 33ème Région militaire est déterminé à stabiliser et pacifier le territoire de Fizi. L'armée ne tardera pas de mettre la main sur toute personne qui osera occasionner la violence dans ce territoire de Fizi. », A déclaré Charles Akili Muhindo dit Mundos, propos tenus lors d'un entretien avec les leaders de Minembwe. Selon ce responsable militaire, la population de Minembwe n'a pas des problèmes, la preuve est que pour fuir les violences, toutes les communautés se déplacent ensemble et vivent dans une seule maison.  

Faut-il politiser la sécurité ? Depuis plusieurs années en République Démocratique du Congo, particulièrement dans l’ex-Kivu, les questions sécuritaires sont politisées, Certains politiciens et leaders communautaires sont de tireurs de ficelle. Ce qui cause du fil à retorde à l’armée et la police ayant en charge la sécurité dans ses attributions. Quant au responsable militaire au Sud Kivu et une partie du Maniema, Le Général de Brigade AKili Muhindo Charles qui a lors de son séjour à Minembwe, à cette occasion a exhorté aux parties en conflit de cesser avec « les hostilités. Plusieurs mesures ont été prises à cet effet pour la sécurisation de Minembwe et ses environs. Un nouveau commandant a été installé sur place et instruit de stabiliser et sécuriser cette partie du Sud Kivu. », Nous a indiqué notre source le Capitaine Dieudonné Kasereka, porte-parole secteur opérationnel sukola2 sud Sud Kivu.

Toute la population de cette localité est appelée à collaborer avec le colonel Honoré Katembo appel lancé par le commandant secteur sud, Sud Kivu. Pour le général de brigade Rugai Sengabo David, l'armée ne travaille jamais seule sans la communauté, mais il fait son travail tel que la constitution de la République Démocratique du Congo lui demande. Avant de quitter Minembwe, le commandant 33ème Région a présidé une parade mixte à l'intention de tous les militaires et policiers. Des instructions claires ont été données pour sécuriser toutes la population de Fizi sans distinction. Tenez, il faut stabiliser les secteurs de Tanganyika, Itombwe, Mutambala et Lulenge, les coins les plus touchés par les violences. « Cette mission réussira avec la collaboration de la population et la discipline des militaires », a conclu le commandant 33ème Région militaire.

Encadré Les FARDC ont repoussé une attaque d’un groupe armée à Misisi La nuit du dimanche 19 au Lundi 20 Mai 2019, les FARDC ont repoussé l'attaque de maϊ-maϊ aux alentours de Misisi, Misisi étant une localité de la province du Maniema en cheval entre le territoire de Fizi et la Province de Tanganyika qui est sous le commandement de la 33ème Région militaire. Pour la petite histoire, ce même groupe armé après son débâcle à Misisi a tenté d'attaquer la localité de Lubichako avant d'être à nouveau repoussé. Le bilan provisoire fait état de de trois maϊ-maϊ neutralisés et deux éléments FARDC blessés. Pour le moment, la situation est sous contrôle des FARDC à Misisi et à Lubichako. La population est appelée à rester calme et faire confiance à son armée. Vient de nous preciser le Capitaine Dieudonné Kasereka, porte-parole secteur opérationnel sukola2 sud Sud Kivu.

Com.SOKOLA 2 SUD ,SUD KIVU

 

 

 

 

 

 

 

 


Notre devise : « lorsqu’on est mieux informé ont est épargné de certains dérives et l’on s’achemine tout droit vers un changement harmonieux »

Les Forces Armées dela République Démocratique du Congo recrutent.

L’Etat-major des Forces Armées de la RDC (FARDC) organise un concours national d’admission dans ses différentes structures de formation du 15 juin jusqu’au 16 juin, indique un communiqué publié le 27 mai par l’Etat-major. L’Académie militaire de Kananga, l’école des sous-officiers, l’école de santé militaire et le Cours de base d’Etat-major (CBEM) sont les écoles concernées par cette formation. 

Pour participer aux différents concours, il faut être de nationalité congolaise, de bonne moralité et apte physiquement et mentalement, précise le communiqué. Les candidats ne doivent avoir dans leur passé aucune condamnation pour des faits contraires à l’honneur, à la probité et aux bonnes mœurs. Ils ne doivent appartenir à aucun parti politique au moment du dépôt de leur candidature et ils doivent jouir pleinement de leurs droits civiques et politiques.

Cependant pour chaque structure de formation correspondent des conditions spécifiques. A l’Académie militaire de Kananga, les candidats civils doivent être âgé de 18 à 25 ans, célibataire sans enfants et diplômé d’État ou équivalent. Quant aux militaires, seuls ceux qui ont l’âge variant entre 20 et 30 ans et disposant d’une autorisation écrite du chef de corps sont admissibles. Pour l’école des sous-officiers et l’école de santé, les candidats doivent être âgés de 18 à 25 ans, célibataire sans enfant, et détenir un bulletin de 4 ans post-primaire pour les civils.  

Les candidats militaires de 30 à 40 ans aux cours de base d’État-major, doivent avoir au moins le grade de capitaine avec une ancienneté d’au moins trois ans révolus dans le grade. Ils doivent avoir également réussi au cours de commandant de compagnie. L’état-major général encourage également les jeunes filles à s’enrôler dans l’armée en vue de servir la nation sou le drapeau  

CONTACTS

ARCHIVES