UN CONGOLAIS ,UN ARBRE

 

UN CONGOLAIS UN ARBRE POUR SAUVER NOTRE PLANETE : « Planter un arbre ce n’est pas perdre son temps, car c'est se protéger soi-même et son environnement. »

La journée nationale de l'arbre au Nord Kivu s'est caractérisée par une série d'activité au sein de l'hémicycle du Nord Kivu. Les environnementalistes du Nord Kivu ont exposé la problématique lie à l'environnement devant les députés provinciaux et le membre du Gouvernement Provincial du Nord Kivu pour qu'ils s'imprègnent de l'importance de l'arbre afin de légiférer de bonnes lois sur l'environnement. Après débat ils se sont dirigés au site de l'assemblée provinciale en chantier pour planter des arbres. Cette cérémonie a été patronnée par le Gouvernement provinciale du Nord Kivu et ses partenaires environnementalistes.

Le 05 décembre est une journée nationale de l'arbre en République Démocratique du Congo. Il s'est tenu à Goma une journée de réflexion regroupant les environnementalistes (WWF, ICCN, Réseaux CREF, FNN ; les membres du gouvernement provincial et le député provinciaux. Cette activité était axée sur l'arbre un facteur du développent de la forêt et de l'économie verte.
L'objectif de cette journée consistait à sensibiliser le pouvoir législatif et exécutif sur l'importance de l'arbre et de son importance économique de l'arbre à travers l'environnement.

La journée du 5 décembre 2019 est décrétée en République Démocratique Congo, journée nationale de l'arbre. Elle a été célébrée à Goma dans les enceintes de l'assemblée provinciale du Nord Kivu. Ce devant les députés et les membres du gouvernement provincial de la province du Nord Kivu que les environnementalistes ont exposés tour à tour la problématique liée à l'environnement. Cette activité du gouvernement a été appuyée par la VVF, le Réseau CREF, Le FFN et l'ICCN. C'est sous le thème « un congolais un arbre pour protéger notre planète » que la journée nationale de l'arbre a été célébré à Goma. Elle s'est caractérisée par deux moments forts à savoir les exposés sur la problématique environnementale, suivi d'un débat et la plantation des arbres sur le site de l'ensemble provincial en chantier à Mugunga communément appelé CCLK une bourgade située à une dizaine de km du centre-ville de Goma dans la commune du même nom.
Après le mot d'ouverture par le rapporteur de l'assemblée provinciale du Nord Kivu, madame Adel BAZIZANE. Les environnementalistes ont passé tour à tour au perchoir de l'hémicycle du Nord Kivu pour exposer des questions relatives aux ressources naturelles, les questions liées à la problématique environnementale et le changement climatique. Ensuite, suivra la plantation d'arbre pour concrétiser la journée nationale de l'arbre au Nord Kivu.
Pourquoi alors cette cérémonie a seulement concerné principalement que les députés et les ministres ? C'est parce qu'Ils sont d'abord des représentants de la population en outre des législateurs des lois :
« Ils doivent d'abord comprendre la problématique liée à l'importance de l'arbre », a souligné Floribert Masani Directeur Technique du Réseau CEF. « Non seulement comprendre son importance, ils doivent aussi concrétiser cette compréhension de l'importance de l'arbre à travers la plantation de l'arbre », poursuit-il.

Tous les environnementalistes du Nord Kivu présent à cette commémoration de la journée de l'arbre à savoir l'ICCN, FFN, le Réseau CEEF, le WWF, Veulent à cet effet que l'autorité sécurise les endroits déjà reboisés. Si le législateur produisait des lois des endroits reboisés ça serait une garantie pour l'environnement non seulement de la province du nord Kivu et de toute la planète.
Pour  marié l’utile à l'agréable et surtout resté sur l'esprit du thème décrété par la République Démocratique du Congo : « Un Congolais un arbre pour préserver notre planète, le responsable du fond forestier National, Monsieur Maneno Kakule, a exhorté toute la population congolaise d'intérioriser les valeurs de l'arbre, de faire de l'arbre un ami fidèle à l'homme, de l'accompagner dans toute sa vie, car la vie d'un homme dépend de la vie d'un arbre »
Vous retiendrez finalement que l'homme produit le dioxyde de carbone dans l'air qui nourrit l'arbre et au retour l'arbre produit l'oxygène que l'homme respire. Planter un arbre ce n’est pas perdre son temps, car c'est se protéger soi-même et son environnement.

Les avantages de l'arbre
Pour la division de l'environnement Flavier Baseme nous a rapporté ce qui suit : « C'est travers ce thème un congolais un arbre, à cela nous exhortons chaque congolais de planter un arbre, car l'arbre est important pour protéger l'environnement, car elle nous aide à lutter contre le réchauffement climatique, la lutte contre les érosions et les éboulements », la forêt joue un grand rôle pour l'homme : « elle nous aide aussi à purifier l'atmosphère elle nous aide à purifier l'atmosphère nous donne l'air que nous respirons. Chacun a besoin d'un arbre on l'utilise pour plusieurs usages notamment pour nos mobilier, nos maisons et même nos cercueils des plantes médicinales » Poursuit-il. L'arbre est important, car il constitue la forêt. Le Nord Kivu est doté de nombreuses ressources naturelles qui nécessitent l'implication des autorités pour sa protection, voilà la raison des environnementalistes qui prônent la valorisation de ces ressources pour développer le tourisme écologique qui est un grand moteur de développement socio-économique des communautés.
C'est pour cette raison que l'autorité provinciale du Nord Kivu a mis l'accent sur cet aspect. Dans son intervention lors de son exposé, le ministre provinciale de l'environnement s'est focalisé sur l'organisation de l'environnement et les organisations techniques qui luttent et protègent l'arbre en appuyant les efforts qu'ils mènent dans la protection de la forêt notamment L’WWF, FNN, ICCN et Réseau CREF.

Alain Wandimoyi et Jonas Badera



Les communautés locales de Kyakaba/Boloma en secteur Rwenzori et Buloloma en secteur Beni-Mbau obtiennent des concessions forestières

 

 

(

Deux arrêtés portant attribution des concessions forestières aux communautés locales en territoire de Beni, signés le 11 avril 2019 par le gouverneur du Nord-Kivu, ont été portés à la connaissance du public ce jeudi 13juin 2019, par le ministre provincial de l'environnement Olivier KAMUZINZI Mbonigaba  à travers un café de presse.
Le ministre Olivier a révélé qu'au Nord-Kivu, toute la procédure d'obtention d'une concession forestière par les communautés de Kyakaba/Boloma en secteur Rwenzori et Buloloma en secteur Beni-Mbau a été suivie pour arriver à la signature des arrêtés par le gouverneur de province.

Les exigences du code forestier ont permis au gouverneur de signer l'arrêté No 01/224/CAB/GP-NK/2019 et 01/225/CAB/GP-NK/2019 du 11/Avril/2019 et donné aux communautés concernées la jouissance de leurs droits sur les concessions respectives de 1300 ha et 2657,9ha.
Le peuple pygmée de Walikale a également reçu sa foret communautaire à Kisimbosa cha Makasa a indiqué le ministre.
L'acquisition de ces arrêtés pour le territoire de Beni a connu un accompagnement logistique et technique de  WWF (FONDS MONDIAL DE LA NATURE).

 

Cfr . TUVER WUNDI/Jonas BADERA

  • Notre devise : « lorsqu’on est mieux informé ont est épargné de certains dérives et l’on s’achemine tout droit vers un changement harmonieux »


    CONTACTS

    ARCHIVES